Actualités

Cacophonie pour le chauffage

[ Urbanisme ]

Le Gouvernement a dévoilé pour la RT2020 (Réglementation Thermique des habitations neuves) ses préconisations sur les modes de chauffage conseillés. L’Etat préconise le bois ou biomasse sous diverses formes : bûches, granulés, pellets, bois déchiqueté, plaquettes….) et a décidé de clouer au pilori dès 2021, le gaz naturel, alors qu’il était reconnu le plus pratique et le plus économique, avant, pour le chauffage de nos habitations. Le fuel domestique est lui déjà condamné, interdit à l’installation à partir de 2022 et interdit d’emploi en 2030. On pense à son remplacement par l’installation dur les chaudières, d’un bruleur à granulé de bois alimenté en permanence par une vis sans fin.

Tout se complique quand un comité scientifique dénonce l’utilisation du bois, quel que soit le type d’installation, (insert, poêle, chaudière…) comme étant le plus dangereux pour la santé, à cause du « potentiel oxydant » de la combustion. Les cheminées sans insert sont déjà interdites pour leur très faible rendement à Paris et dans 435 communes depuis 2015.

La solution de facilité semble alors de se retourner vers l’électricité et ses convecteurs à effet Joule, très utilisés dans les années 70-80, on les qualifiait alors de « grille-pain ». Très coûteux à l’usage, si le logement est mal isolé, ou comporte des fuites d’air.

La polémique vient aussi du fait du risque de rupture d’alimentation électrique l’hiver, en cas de surconsommation et du vieillissement de l’appareil de production en France, 70% provient des centrales nucléaires qui ont besoin de maintenance, vu leur durée d’usage rallongée et ne sont pas remplacées, à ce jour.

Qui écouter, qui croire dans ce débat ? Où sont les dangers réels pour la santé des populations ? A Wimereux, le bord de mer apporte un air plus renouvelé, mais n’oublions pas le parc de réacteur nucléaire vieillissant qui nous entoure, Gravelines et Dungeness.

Les Organisations Professionnelles affiliés au gaz et les acteurs de la filière électrique en appellent au Premier Ministre pour clarifier ces arbitrages, nous en saurons peut-être plus dans une prochaine rubrique.

Publié le 11 décembre 2020 par E.Hoden.

 

Nouveauté : Le Tome 2 du livre sur les villas.

 » La Malouine « ,  » Saint-Bernard « ,  » La Goélette « ,  » Kikimora « … poursuivez la découverte de l’histoire des villas, avec le Tome 2 du Charme de Wimereux …

6 années de recherche depuis la sortie du Tome 1, des centaines de noms collectés, plus de 300 arbres généalogiques réalisés sur ces propriétaires bâtisseurs au XIXème siècle de nos belles demeures balnéaires …

Nous sommes heureux de vous présenter le fruit de notre travail, à travers 57 villas, hôtels et même quelques « Belles Disparues ». Le tout agrémenté par les photos anciennes d’Arnaud Destombes ainsi que par les photos d’art de Daniel Poissonnier.

Notre association poursuit son but : la mise en valeur du patrimoine architectural wimereusien.

Suivre ce lien pour commander le livre  => http://lecharmedewimereux.fr/livre/

 

LES VISITES GUIDÉES DU CHARME, ÉTÉ 2020

Vous avez été nombreux, contre toute attente et malgré le contexte sanitaire, à avoir suivi nos visites guidées cet été. Munis de nos masques, respectueux des distanciations sociales, nous sommes partis chaque jeudi de juillet et d’août à la découverte du magnifique patrimoine historique et architectural de Wimereux.
Nous avons ainsi :

-Marché sur les traces de Napoléon 1er qui fit de ce coin de dunes un port pour ses 200 navires …

Plongé dans l’ambiance de la Belle Époque …

-Admiré les bow-windows et les lambrequins ornant les façades …

Imaginé les artistes venus savourer les plaisirs des bains de mer …

Expliqué pourquoi un riche banquier londonien se fit bâtir à Wimereux par un grand architecte anglais un magnifique château…

Et tant de choses encore…

A vous tous, amoureux Wimereux, Merci de votre visite et… à l’année prochaine pour d’autres circuits guidés !

Les Loukoums, le Charme et 14-18

Nous étions plus de 200 personnes dans la salle, en cet après-midi du 11 novembre 2018, juste 100 ans, jour pour jour, depuis l’armistice !

Sur scène, à la salle des fêtes de Wimereux, s’est déroulé un spectacle unique. Unique parce qu’il a été composé par les auteurs de la troupe de théâtre « les Loukoums Givrés », Catherine et Cyrille, mis en scène par Cyrille et joué avec talent par Catherine, Claudine, Cyrille, Fabien, Jean-Paul, Ludovic, Martine, Maud et Pascale.

La transition entre les cinq actes a été assurée par les CM1 et CM2 de l’école Jeanne d’Arc qui nous ont présenté des chants de l’époque, à savoir :

Le chant de la Victoire, It’s a long way to Tipperary, la chanson de Craonne, la Madelon. En savoir plus

Les anciens journaux n°6 et n°26 sont en ligne

En 2004 et en 2010

En octobre 2004, l’association venait d’avoir deux ans. Le journal n°6 contient un éditorial évocateur émanant de la présidente-fondatrice, Catherine Gras, sur la raison d’être du Charme de Wimereux. Prenez le temps de le lire, en cliquant sur la photo ci-dessous :

Ce journal de 2004 contient aussi un article très informatif sur la mise en place d’une ZPPAUP à Lambersart, qui n’a malheureusement pas servi d’exemple à l’équipe municipale en place à Wimereux à l’époque. Ce serait peut-être en train de bouger, en 2018…. En savoir plus